x

GSK utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience sur ce site. Vous pouvez décider de bloquer les cookies en modifiant vos paramètres de navigation. Cependant, certains cookies sont essentiels au bon fonctionnement du site. En continuant votre navigation sur le site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies telle que décrite dans notre politique en matière de cookies.

L'encéphalite à tiques

Il s'agit d'une infection du cerveau qui est transmise par les tiques. La propagation dépend des saisons et se produit surtout pendant l'été.
Dans la plupart des cas il y a peu ou pas de symptômes. Dans certains casla maladie devient beaucoup plus grave et touche le cerveau.

Seulement une minorité des tiques sont infectées. Dans la plupart des cas, il y a peu ou pas de symptômes. Rarement des problèmes au cerveau surviennent et la personne peut mourir.

La vaccination est indiquée pour les biologistes et les certains touristes (campeurs et scouts, trekkers, mais aussi promeneurs ordinaires) qui se rendent dans des régions où il y a beaucoup de tiques.

La maladie se présente dans les régions très boisées d'Europe Centrale (Autriche, Suisse, Allemagne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, Pologne, Bulgarie, Roumanie), Suède, Danemark, pays baltes et ex-Union soviétique.

La plupart des piqûres de tiques passent inaperçues parce que la tique injecte un antidouleur à l’endroit où elle pique.

Les mesures suivantes doivent être prises:
- Porter un pantalon long, et en coincer le bas dans les chaussettes, préférer les chaussures hautes, etc.
- Après une promenade, inspecter systématiquement le corps à la recherche de tiques.
- Retirer rapidement toute tique afin d'éviter le risque de transmission.
- Envisager éventuellement des sprays à appliquer sur les vêtements.
- Une vaccination préventive est possible. Consultez votre médecin traitant pour plus d'information.

Consultez votre médecin traitant. Disponible en pharmacie sur prescription médicale le vaccin peut être administré par le médecin traitant ou le personnel d’un centre de vaccination agréé.

Consultez votre médecin.

Pour de plus amples détails concernant les vaccinations recommandées pour le voyageur, rendez-vous sur le site de l'Institut de Médecine Tropicale.