Hépatite B et diabète

Les personnes atteintes de diabète ont plus de risque de contracter l'hépatite B.


L’Hépatite B est une infection virale du foie causée par le virus de l'hépatite B. L’hépatite B peut notamment s’accompagner des symptômes suivants : fatigue intense durant plusieurs mois, jaunisse (ictère), selles claires, urines foncées.

L’hépatite se transmet essentiellement par le sang et par l'intermédiaire d'autres liquides corporels.

- Cela peut se produire lorsque vous partagez votre appareil qui sert à mesurer la glycémie, les aiguilles qui servent à prélever une goutte de sang ou tout autre appareil médical utilisé dans les soins des personnes atteintes de diabète, comme les seringues ou les stylos à insuline. 

- Le virus de l'hépatite B peut aussi se propager par les rapports sexuels. 

- La transmission périnatale de la mère à l’enfant est également une importante voie de contamination.

- Pour le reste, le virus peut aussi se transmettre par le biais de petites blessures, de griffures ou de morsures. Enfin, il se peut que la salive de certains porteurs contienne assez de particules infectieuses pour transmettre la maladie.

- La transmission se fait également via l’usage de rasoirs, brosses à dents, aiguilles de tatouage ou piercings contaminés.

La période d’incubation (c'est à dire la période entre l'infection par le virus et le développement des symptômes) dure entre 6 semaines et 6 mois. Suite à cette infection et tant que le virus est actif dans l’organisme, le foie ne peut pas fonctionner normalement. C’est ce dysfonctionnement qui est responsable des symptômes de la maladie.

La plupart des cas d’hépatite B sont sans symptômes. Lorsqu’elle est symptomatique, l’infection par le virus de l’hépatite B s’accompagne généralement d’une importante charge de la maladie (et d’une incapacité de travail de plusieurs mois).

Si l’infection est contractée à l’âge adulte, le risque de rester porteur du virus pendant une longue période existe. Et ce indépendamment du fait que l’infection ait été asymptomatique (sans symptômes) ou pas. Cette infection chronique peut persister pendant des mois ou des années, voire jusqu’à la fin de la vie.
Souvent, ces personnes n’ont pas l’air malade. Mais elles sont contagieuses, parfois même sans le savoir. Le plus perfide, dans cette maladie infectieuse, est le risque d’hépatite B chronique agressive. Dans la majorité des cas, l’hépatite B chronique agressive conduit au fil des ans à une cirrhose et un cancer du foie.

Pourquoi une personne diabétique doit-elle prendre des précautions particulières contre l'hépatite B? En savoir plus.