Questions au médecin

Le fait d’avoir des relations avec de multiples partenaires peut accroître le risque d’infection par le HPV, mais il faut garder à l’esprit qu’une seule relation sexuelle avec un partenaire porteur du virus peut suffire pour contracter l’infection. Ce partenaire peut en effet être porteur des types de virus susceptibles de provoquer un cancer du col de l’utérus et vous le transmettre.

Aucune femme sexuellement active ne peut exclure le risque de cancer du col de l’utérus. Il est possible que vous-même ou votre partenaire ayez été infectés par le HPV lors d’une autre relation. Des frottis vaginaux réguliers contribueront à contrôler et à identifier toute modification susceptible de mener à un cancer des cellules qui constituent le revêtement du col de l’utérus.

Les préservatifs sont généralement recommandés pour des relations sexuelles sans danger mais, malheureusement, ils ne protègent pas totalement les femmes contre une infection par le HPV: la transmission du HPV ne dépend pas uniquement de rapports sexuels avec pénétration mais peut survenir suite à un simple contact de peau à peau dans la région génitale.

Il est important de savoir que, même si le HPV est un virus extrêmement répandu, la majorité des infections s’éliminent spontanément. En outre, il faut en général plusieurs années pour qu’une infection évolue jusqu’à donner naissance à un cancer. Par conséquent, des frottis vaginaux réguliers contribueront à identifier d’éventuelles anomalies de croissance des cellules du col de l’utérus susceptibles de donner naissance à un cancer du col de l’utérus.

Il est vrai que les hommes sont également porteurs du HPV mais il est évident qu’ils ne peuvent pas développer de cancer du col de l’utérus (puisque seules les femmes possèdent un col de l’utérus). Ils peuvent néanmoins développer d’autres cancers moins fréquents comme un cancer anal ou un cancer du pénis.

Le frottis vaginal (également appelé test de Papanicolaou) est un examen extrêmement important pour le dépistage précoce et la prévention du cancer du col de l’utérus: il est donc important de répondre à la convocation pour cet examen. Bien que le frottis vaginal soit parfois ressenti comme quelque peu désagréable, dans la plupart des cas, il est totalement indolore et sa réalisation est extrêmement simple et rapide, il ne prend que quelques minutes.