Un frottis vaginal constitue le meilleur moyen de détecter la présence éventuelle de modifications anormales des cellules susceptibles d’évoluer pour donner naissance à un cancer du col de l’utérus. Si l’on constate de telles modifications, votre gynécologue voudra fort probablement suivre ces modifications et, éventuellement, les traiter pour éviter qu’elles ne dégénèrent en cancer.Les femmes a partir de 25 ans, sexuellement actives, doivent pour bien faire se faire contrôler par leur médecin ou leur gynécologues tous les 3 ans.

Les préservatifs permettent de réduire le risque d’infection par le HPV, mais ils ne suffisent pas à assurer une protection totale. En effet, la peau qui se trouve à proximité immédiate des organes génitaux peut également être porteuse du virus. Malgré tout, l’utilisation de préservatifs est toujours une bonne précaution à prendre pour se protéger d'autres maladies sexuellement transmissibles.

Tout le monde sait que le fait de fumer augmente le risque de cancer du poumon. Mais saviez-vous que le tabac augmente également le risque de développer un cancer du col de l’utérus? Vous abstenir de fumer peut contribuer dans une mesure importante à votre santé sexuelle et à votre santé en général.
 

Le cancer du col de l'utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez la femme à l'échelle mondiale. Toutes les femmes sexuellement actives courent un risque.Fumer augmente le risque car cela influence négativement le système de défence. D'autres facteurs de risque sont le fait de commencer tôt sa vie sexuelle, avoir beaucoup de partenaires ou d'infections qui diminuent les défences générales. Faites effectuer régulièrement des frottis vaginaux, et ce même si vous n'avez pas de symptômes. Le cancer du col de l'utérus est un cancer qui se développe lentement, et une détection précoce est nécessaire pour pouvoir le traiter. A côté de cela il existe aussi des vaccins pour pouvoir se protéger contre les types les plus fréquents de cancer du col de l'utérus. Il est important de faire attention à son comportement sexuel pour éviter l'infection par le papillomavirus, ainsi que par d'autres infections sexuellement transmissibles.