• Home
  • |
  • Sitemap
  • |
  • Contact
  • |
  • Text A A A
  • |
  • Nederlands
  • |
  • sante.gsk.be

Calendrier vaccinal de l'adulte

En cliquant sur le nom des maladies, vous accèderez à leur description.


La coqueluche :

Recommandations du Conseil Supérieur de la Santé (CSS), organe d’avis scientifique pour les vaccins :
Pour tous les adultes, l'administration d'une dose de dTpa est recommandée, quels que soient les antécédents d'une vaccination anticoquelucheuse (complète ou incomplète) et certainement pour tous ceux qui entrent en contact avec des nourrissons selon le principe de la vaccination cocoon (p. ex. futurs ou jeunes parents, grands-parents et leurs contacts familiaux proches ainsi que le personnel soignant des services de pédiatrie, maternité et dans les milieux d'accueil de la petite enfance et les nourrices de petits enfants).

Pour toutes les femmes enceintes, la vaccination anticoquelucheuse est recommandée entre les semaines 24 et 32 de grossesse, même si la femme a reçu précédemment une vaccination de rappel.
Référence CSS



La diphtérie
:

Les règles relatives à la vaccination contre le tétanos sont également d'usage pour la vaccination contre la diphtérie. En effet, de nos jours, on recourt prioritairement au vaccin associant la protection contre la diphtérie et le tétanos. Ceci est d'autant justifié que la diphtérie nécessite également des rappels tous les 10 ans, comme le tétanos.
Référence CSS

 

La grippe :

Selon le CSS, certaines personnes doivent impérativement être vaccinées :
  • Les femmes enceintes qui seront au deuxième ou troisième trimestre de grossesse au moment de la saison de la grippe. Elles seront vaccinées dès le deuxième trimestre de leur grossesse
  • Les personnes de plus de 65 ans (même en bonne santé)
  • Les personnes institutionnalisées
  • Toutes personnes à partir de l’âge de 6 mois présentant une affection chronique sous-jacente, même stabilisée, d’origine pulmonaire (incluant l’ asthme sévère), cardiaque (excepté l’hypertension), hépatique, rénale, métabolique (incluant le diabète), neuromusculaire ou des troubles immunitaires (naturels ou induits)
  • Les enfants de 6 mois à 18 ans compris soumis à un traitement à l’aspirine au long cours
  • Toutes les personnes dont l'immunité n'est pas optimale
  • Toutes les personnes susceptibles de transmettre la maladie aux personnes à risques (celles qui vivent avec une personne malade, par exemple, ou celles qui travaillent dans les hôpitaux, dans les maisons de repos, …)
  • De plus, il est également conseillé de vacciner toutes les personnes de 50 à 64 ans compris, même si elles ne souffrent pas d’une pathologie à risque.

Peuvent également se faire vacciner contre la grippe, toutes les personnes qui ne désirent pas faire la maladie.
Il faut signaler que cette vaccination doit être répétée chaque année.
Référence CSS

 

La rougeole - La rubéole - Les oreillons :

Il est conseillé d'administrer le vaccin RRO aux hommes et aux femmes qui ne se souviennent plus avoir été vaccinés ou qui n'auraient reçu qu'une seule dose du vaccin pendant l'enfance ou l'adolescence. Ceci est valable même si vous avez déjà fait l'une ou l'autre de ces maladies pendant l'enfance.
Toutes les femmes en âge d'avoir des enfants et qui ne sont pas immunisées contre la rubéole, devraient également être vaccinées avec le vaccin RRO. Un vaccin dirigé uniquement contre la rubéole n'existe, en effet, plus en Belgique.
Référence CSS



Le pneumocoque
:

Tout comme pour la grippe, le CSS distingue clairement les personnes qui doivent être vaccinées contre le pneumocoque :
  • Tous les adultes en bonne santé de 65 ans et plus
  • Les adultes souffrant de maladie cardiovasculaire ou pulmonaire chronique mais aussi d'alcoolisme, de cirrhose du foie, de diabète ou d'insuffisance rénale chronique.
  • Les personnes qui, suite à une maladie ou un accident, n'ont plus de rate ou celles dont la rate ne fonctionne pas convenablement.
  • Les malades dont l'immunité est altérée : certains cancers, SIDA, leucémies, …

Le CSS conseille également aux personnes s'occupant de malades chroniques de se faire vacciner.
Référence CSS



Le tétanos :

Si la vaccination contre le tétanos a été convenablement effectuée pendant l'enfance, un rappel est nécessaire tous les 10 ans.
Si vous n'avez plus été revacciné depuis plus de 20 ans, une revaccination complète comprenant trois injections n'est plus nécessaire. Deux injections à 6 mois d'intervalle sont recommandées. Ces injections protègeront à la fois contre la diphtérie et le tétanos. Une injection pourra également comprendre le vaccin contre la coqueluche si c'est nécessaire (voir plus haut).
Enfin, si vous doutez avoir été vacciné pendant l'enfance, un schéma comprenant trois injections de vaccin combiné diphtérie-tétanos, devra être entrepris.
Référence CSS

 


Envoyez cette page à une connaissance

Bookmark and Share